FicCommentaires (8)

Vous n'êtes pas connecté.
Note de la fic : 1 2 3 4 5,5

Le jour où je suis devenu prof !

avatar
Par :Salmanzare
Genre :Sentimental
Statut :Terminée
Stats :13606 visiteurs uniques et 51062 clics

Chapitre 2

Publié le 01/07/2009 à 22h56

Avertir le modérateur

- Salut tout le monde. J'espère que vous avez passé de bonnes vacances et que vous êtes d'aplomb pour travailler. Je suis donc votre prof de français et je vais vous enseigner le français... Hum oui logique. C'est ma première fois, je suis désolé. Je suis assez mal à l'aise.
- Moi aussi Monsieur ça m'a fait ça pour ma première fois !


La classe éclate de rire devant l'intervention d'un jeune blondinet. Celui-ci est assis les pieds sur la table, la chaise qui se balance. Un sourire effronté plaqué sur le visage juvénile. Faut pas que je craque et essayer de me la jouer cool si je veux que ça passe.


- C'est ce qu'on dit. Mais je suis pas certain qu'on puisse compter le baiser de ta tante comme une première fois.


La classe éclate de nouveau de rire. Je viens au moins de marquer un point. Je décide de continuer mon discours.


- Je suis Jack. Comme vous pouvez le constatez, je suis pas bien plus âgé que vous. Y a pas de raison que ça aille mal entre nous. Essayer de me considérez comme un grand frère sans oublier que je suis prof.
- Monsieur ? On a quoi au programme cette année.
- Doucement, on va y venir. Et appelez moi Jack. J'utilise "tu" alors y a pas de raison que vous ne puissiez pas faire la même chose. Quant au programme je vais y venir.


Je me tourne vers le tableau, une craie à la main. Trou noir. J'écris "second"e en gros au milieu et entoure le mot.


Je me sens mal à l'aise tout d'un coup. J'ai aucune idée du programme de seconde et j'ai absolument rien préparé. J'avais oublié ce point...


- Jack ?


Je me retourne pour contempler une charmante jeune fille. Le visage délicat sur lequel retombe avec grâce des cheveux blonds bouclés. Tout à fait mon genre de fille ! Merde ! Je suis prof maintenant, faut pas que je pense à ça.


Imaginons Voltaire, ou Diderot. Je me sens mal. Je peux quand même pas sortir devant tout mes élèves ! Je tente le sourire et demande d'une voix étranglée :


- Oui ?
- On ne fait pas la fiche de renseignement.
- Non, je m'en moque de la profession de vos parents ou de votre pointure...


Je me tais. Voici l'occasion idéale pour les occuper et réfléchir au programme à faire.


- En fait si ! Vous allez me la faire ! Avec la profession de vos parents, votre numéro de téléphone, vos hobbies, votre taille et tout le trallalla !


Ils me regardent sceptique un instant puis commencent à sortir leurs feuilles et griffonner nerveusement le papier. Je jette un oeil vers la jolie blonde, celle-ci tire la langue légèrement. Le front plissé sous l'effort de la concentration. Et j'aperçois alors le décolleté ! Mon dieu. Ne pas oubliez que je suis prof. J'ai des devoirs, des obligations. Il faut garder le respect des élèves.


Pensons de nouveau aux philosophes des lumières et autres grincheux morts depuis quelques siècles. Dire qu'il va falloir que je tienne plusieurs heures comme ça.


Pour m'occuper, je me lève et marche à travers les rangs. Esquivant les cartables qui se font obstacles sur mon chemin. En passant, je me rends compte avec horreur que l'une des nanas possède une trousse Tokyo Hotel ! Si jeune et déjà le cerveau endommagé.


Je repère un ptit gros assis seul à sa table. Je m'assois à côté de lui. Il me regarde avec angoisse.


Petit sourire à son encontre.


- Je me sens plus à l'aise de ce côté là.


Il hoche la tête, intimidé. Il est encore plus mal à l'aise que moi.


- Souffle un coup. Je suis pas méchant. Je suis à peine plus vieux que toi.


Il ne réponds pas. Le pauvre, vu sa corpulence : il sera sans doute l'une des victimes de la classe. En tant que prof, n'est ce pas mon rôle d'empêcher ça ?


L'année va être dur. Faut que je sois maso pour avoir décider de faire ce métier.

Chapitre précédentChapitre suivant

retour Retour en haut de page

Astuce : Vous pouvez changer de page avec les flèches de votre clavier.

© 2008-2014 Noelfic, tous droits réservés (si le webmaster gagne de la thune, il veut bien faire croquer les auteurs).
Contacter l'administrateur (pour félicitations, insultes ou menaces)